Les agriculteurs sont en colère !

Dans: Nos-feuilles de choux Commentaires: 0 Vues: 517

les revendications sont nombreuses parfois contradictoires, voir confuses. Ce qui est sûr est que certains sont subventionnés à outrance quand d’autres paysans nourriciers sont des crève-misère. Beaucoup d’entre nous vivent comme des misérables alors que notre métier est des plus utiles : vous nourrir !
Pour parler concrètement, comment se rémunérer correctement avec des légumes à 3€  le kg ?
1-    Les charges d’approvisionnements (semences, terreaux, films de protection des cultures, serres, coût de l’énergie…) ont augmenté de de 47% en 4 ans. C’est 1€30 du prix moyen du légume.
2-    Il reste donc 1€70 pour nous payer.
3-    Un salaire moyen de 1 700€ nets coûte à la ferme 3 049€. C’est quoi toutes ces charges ? Où va tout cet argent dilapidé au détriment de nos salariés ??  Et c’est donc l’équivalent de près de 1 800 kg de légumes à produire par mois et par salarié. Du lourd ! Un vrai sacerdoce n’est-ce pas ? Comment donc attirer des jeunes qualifiés dans nos métiers ?  Etes-vous prêts à payer un peu plus vos légumes pour payer des technicien(nes) bien formés à 2000€ nets par mois ?
Seule la vente directe peut nous sauver. Le prix de vente moyen en vente directe ici est de 3€/kg. En circuit long, les prix de vente sont très variables selon les débouchés (0,85 à 1,60€/kg, pauvres collègues !) avec un prix de vente final bien plus élevé que 3€ (5€32 le kg de poireaux bio dans la grande surface d’à côté alors que nous sommes à 3€80 le kg). Oubliez tous ces grands intermédiaires qui s’enrichissent à nos dépens.
Donc ce sera grâce à vous, consommateurs que notre agriculture fermière et nourricière pourra perdurer et espérons, se développer ! Le vrai pouvoir, c’est vous ! Venez faire vos courses dans nos fermes. S’il vous plaît.

les revendications sont nombreuses parfois contradictoires, voir confuses. Ce qui est sûr est que certains sont subventionnés à outrance quand d’autres paysans nourriciers sont des crève-misère. Beaucoup d’entre nous vivent comme des misérables alors que notre métier est des plus utiles : vous nourrir !
Pour parler concrètement, comment se rémunérer correctement avec des légumes à 3€ le kg ?
1-    Les charges d’approvisionnements (semences, terreaux, films de protection des cultures, serres, coût de l’énergie…) ont augmenté de de 47% en 4 ans. C’est 1€30 du prix moyen du légume.
2-    Il reste donc 1€70 pour nous payer.
3-    Un salaire moyen de 1 700€ nets coûte à la ferme 3 049€. C’est quoi toutes ces charges ? Où va tout cet argent dilapidé au détriment de nos salariés ??  Et c’est donc l’équivalent de près de 1 800 kg de légumes à produire par mois et par salarié. Du lourd ! Un vrai sacerdoce n’est-ce pas ? Comment donc attirer des jeunes qualifiés dans nos métiers ?  Etes-vous prêts à payer un peu plus vos légumes pour payer des technicien(nes) bien formés à 2000€ nets par mois ?
Seule la vente directe peut nous sauver. Le prix de vente moyen en vente directe ici est de 3€/kg. En circuit long, les prix de vente sont très variables selon les débouchés (0,85 à 1,60€/kg, pauvres collègues !) avec un prix de vente final bien plus élevé que 3€ (5€32 le kg de poireaux bio dans la grande surface d’à côté alors que nous sommes à 3€80 le kg). Oubliez tous ces grands intermédiaires qui s’enrichissent à nos dépens.
Donc ce sera grâce à vous, consommateurs que notre agriculture fermière et nourricière pourra perdurer et espérons, se développer ! Le vrai pouvoir, c’est vous ! Venez faire vos courses dans nos fermes. S’il vous plaît.

Commentaires

Dites ce que vous en pensez